Il est bien connu que les hommes regardent plus de porno que les femmes. La pornographie étant accessible très facilement sur Internet, les addicts sont devenus plus nombreux. Ainsi, l’utilisation de la pornographie est devenue une drogue. Si les hommes sont plus à risques, c’est en partie parce qu’ils sont plus visuels que les femmes. De plus, avec internet, il n’y a même plus besoin de payer, tous les extraits de films à différents thèmes autorisés sont accessibles.

Cette dépendance à la pornographie s’agit d’une accoutumance. Elle est étroitement liée à un problème addictif majeur qui est la masturbation compulsive, et la pornographie est un moyen de gratification immédiate. Les hommes ont une angoisse à apaiser et un vide existentiel à combler. Il s’agit d’une impossibilité à résister à la tentation de regarder des images pornographiques pour augmenter leur excitation sexuelle. La découverte du porno a lieu en général à l’adolescence. Il y a la découverte de son corps et de sa sexualité. Puis, le porno attire par curiosité. Les jeunes regardent, juste pour voir et pour savoir. Par la suite, il s’en suit la répétition, puis, l’accoutumance. Le plaisir facile de l’orgasme auquel on aboutit devant des images érotiques vont produire une véritable habitude de consommer des films érotiques. Petit à petit, à force de répétition, de découvertes de nouvelles pratiques et de nouveaux sites, l’internaute finit par tomber dans l’accoutumance. Ensuite, il y a l’abus. Le consommateur de pornographie va progressivement monter les doses par accoutumance à la nouveauté. Ainsi, arrivés à l’âge adulte, ils ne pourront plus s’en passer. Les hommes ont plus tendance à venir facilement sur ces genres de sites que les femmes pour des raisons physiologiques. En effet, le désir étant toujours là, ils n’ont pas de répit. Ainsi, cela devient leur habitude.