Parmi toutes les pratiques sexuelles, le sexe anal est sans l’ombre d’aucun doute celle qui est la plus taboue. Même si l’anus constitue un organe très érogène, il est néanmoins assez difficile de passer le cap lorsqu’on veut varier le plaisir. Le secret est d’y mettre de la douceur et d’y aller étape par étape.

Pour commencer, sachez que la communication est la base dans un couple. Afin de mettre en confiance rapidement votre partenaire, parlez librement de vos désirs et de votre fantasme à votre moitié. Une fois que vous y consentez tous les deux, débutez par des caresses anales. Non seulement cette pratique servira à déterminer le niveau d’envie de votre chéri(e), mais elle constituera aussi vos préliminaires pour accentuer vos désirs mutuels. Puis, afin d’y aller tout en douceur, il est aussi recommandé de passer par l’analdigitus, qui consiste à faire pénétrer un ou deux doigts dans l’anus de la femme, car cela est moins douloureux que l’insertion du pénis. Bien évidemment, l’utilisation d’un lubrifiant sera de mise pour favoriser l’humidification, et pour éviter que la zone en question ne s’irrite. D’un autre côté, l’usage des sextoys pourrait aussi être bénéfique, car la femme découvrira de toutes nouvelles sensations et s’habituera petit à petit à des mouvements de va-et-vient dans son organe. L’homme quant à lui, saura mesurer la profondeur et l’intensité de ses mouvements après cela. Et pour les personnes dont le contact oral/anal ne gêne aucunement, le cunnilingus oral pourrait leur être d’une grande aide pour atteindre rapidement l’orgasme. En effet, il est tout à fait possible de stimuler l’orgasme par le sexe anal, à condition de ne pas brûler des étapes et d’omettre les gestes violents. Toutefois, l’hygiène devrait être primordiale pour éviter toute forme d’infection, et le port du préservatif ne doit pas être négligeable durant l’acte.